Vacances d’hiver 2018 : les stations anticipent une très bonne saison

Vacances d’hiver 2018 : les stations anticipent une très bonne saison
4 (80%) 1 vote

Le taux d’occupation prévisionnel durant les vacances de février atteint en moyenne 82 %. Soit une hausse de 2 points comparativement à l’an dernier.

Alors que les vacances de février ont débuté, l’observatoire national des stations de montagne ANMSM/Atout France (*) annonce des premières prévisions en nette hausse sur cette période, qui s’étend du 10 février au 03 mars. Les taux d’occupation sur l’ensemble des massifs affichent en moyenne +2 points pour s’établir à 82 %. Selon les semaines, l’augmentation peut atteindre jusqu’à 12 points. Et ce grâce « à des conditions d’enneigement bien moins difficiles que par le passé », peut-on lire dans le communiqué de presse. De quoi aborder les vacances avec le sourire.

Des réservations en hausse

Dans le détail, la fréquentation progresse de 2 points dans les stations des Alpes du Nord, et de 1 point dans les Alpes du Sud. Bonne nouvelle, tous les modes d’hébergement enregistrent une évolution significative de leur taux respectifs : +3 points pour les agences immobilières qui enregistrent 84 %, +2 points pour les résidences de tourisme à 88 % et +1 point pour les logements de particulier à particulier à 78 %.

« Ces tendances confirment les bons résultats du début de saison pour l’ensemble de la montagne française. Et il est encore possible d’effectuer des réservations de dernière minute pour profiter des stations enneigées », se réjouit Charles Ange Ginesy. Mais le président de l’ANMSM (Association nationale des maires des stations de montagne) de prévenir « La concurrence internationale qui s’accroît impose que la politique de la montagne française, en particulier sa promotion, doit être une priorité pour le gouvernement et fasse l’objet de décisions et d’actions concrètes ».

Un sujet plus que jamais à l’ordre du jour, et plus encore depuis la tenue du Comité interministériel du tourisme début janvier. Lequel a fixé les grandes lignes du nouveau plan tourisme de la France avec pour objectif d’atteindre les 100 millions de visiteurs et 50 millions de recettes en 2020.

Des inter-vacances prometteuses

Concernant la période d’inter-vacances, à savoir mars, les prévisions sont tout aussi encourageantes. Les taux d’occupation dans les Alpes du Nord et du Sud indiquent respectivement, à ce jour, une progression moyenne de 6 points (58 %) et de 3 points (40 %), tandis que dans les Pyrénées il se stabilise à 26 %. Cette belle embellie se confirme dans l’hébergement marchand, avec notamment +8 points pour les résidences de tourisme, +5 points pour les plateformes collaboratives. Les clubs et villages de vacances font état d’une hausse plus contenue avec +3 points, et les agences immobilières, +1 point.. Reste à savoir si les conditions météo seront au rendez-vous.

Concernant la clientèle étrangère, l’ANMSM et Atout France constatent une évolution des touristes britanniques, néerlandais et italiens, a contrario des Allemands en stagnation voire en recul.

La station de Val d’Isère sous la neige et le soleil. Crédit photo OT Val d’Isère – Andy Parant

Pour mémoire, le mois de janvier s’est terminé sur un bilan satisfaisant en dépit d’une météo difficile marquée par d’importantes précipitations (80 % par rapport à la normale !), qui se sont ajoutées à un manteau neigeux déjà conséquent. Et c’est sans compter le vent et le brouillard de la partie les 15 premiers jours de janvier, pénalisant la fréquentation des domaines skiables. Résultat, et au global sur tous les massifs, le taux d’occupation des hébergements collectifs et collaboratifs croît de 1,6 % à 61 %, par rapport à un an plus tôt. De son côté, le Syndicat national des moniteurs de ski français indique également une progression des cours de ski, de l’ordre de +3,6 points. Toutefois, il est important de noter que cette période d’inter-vacance a bénéficié d’une semaine comparativement à celle de l’année 2017.

(*) Ces prévisions prennent en compte 80 stations et 380 000 lits représentatifs des 1 450 000 lits touristiques recensés dans la montagne française (source G2A).

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*