Tourisme : 4,2 M€ de l’Europe pour deux itinéraires franco-italiens

Tourisme : 4,2 M€ de l’Europe pour deux itinéraires franco-italiens
4 (80%) 1 vote

Dans le cadre du programme européen interrégional franco-italien Alcotra, deux projets d’itinéraires transfrontaliers dédiés au patrimoine vont être mis en place par le département de la Savoie d’ici 2020. Avec le concours d’une douzaine de partenaires en Savoie, Piémont et Vallée d’Aoste.

Sur les traces des têtes couronnées

Le premier, intitulé Ducs des Alpes, a pour objectif, autour des résidences de la Maison de Savoie, de favoriser le tourisme transfrontalier. Ses points d’appui en Savoie sont l’abbaye de Hautecombe et le château des Ducs de Savoie. En Piémont, ce sont le château de Racconigi, résidence d’été de la famille royale, et le château de La Manta avec ses exceptionnelles salles peintes médiévales et sa galerie construite pour le duc Charles-Emmanuel Ier. Au delà de la création de l’itinéraire en lui-même et de la promotion-valorisation des sites, ce projet inclut la restauration d’éléments des monuments historiques comme la façade de l’église de Hautecombe et ses statues, actuellement très dégradées, la galerie et la façade du château de La Manta, ou encore les bains du roi Charles Albert au château de Racconigi, en vue de leur ouverture au public.

 

Redonner bonne « mine » au tourisme

Le second projet, Mines de montagne a pour ambition la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine minier et métallurgique de montagne. En Vallée d’Aoste, les principaux sites sont les grandes mines métallurgiques de Cogne ainsi que les sites de Brusson et Saint-Marcel. En Savoie, autour de l’Itinéraire remarquable créé par le conseil départemental, se sont les sites du Grand Filon, de l’espace Alu, de La Plagne-Tarentaise ainsi qu’un parcours sonore en Belledonne.

Un label transfrontalier de qualité, de bonnes pratiques d’accueil et de mise en tourisme sera créé à cette occasion dans le but rendre leur intérêt touristique et culturel aux sites des mines de montagne, expliquent les promoteurs de la démarche.

Le projet prévoit aussi la requalification de sites comme le Grand Filon à Saint-Georges d’Hurtières et l’Espace Alu à Saint-Michel-de-Maurienne. Et celle d’un itinéraire de découverte du patrimoine minier autour de La Plagne-Tarentaise, d’un itinéraire sonore autour des chemins du fer en Belledonne, d’un Itinéraire remarquable sur le patrimoine minier et métallurgique en Savoie, d’un centre d’interprétation du patrimoine minier de Cogne en Vallée d’Aoste, ou encore des sites miniers de Brusson et Saint-Marcel, également en Vallée d’Aoste.

 

L’abbaye d’Hautecombe est l’un des sites du futur itinéraire Ducs des Alpes. Crédit photo : Savoie Mont Blanc Tourisme – Huchette

Plus de 4,2 M€ apportés par l’Europe

Le financement apporté par l’Union européenne via le Fond européen de développement régional (Feder) aux partenaires de Ducs des Alpes et de Mines de montagne dépasse 4,2 millions d’euros, soit 85% du total des activités. Soit :

– 2 058 790 euros d’aide sur 2 422 106 euros de dépenses pour Ducs des Alpes

– 2 167 500 euros d’aide sur 2 550 000 euros de dépenses pour Mines de montagne

Le programme ALCOTRA contribue à la Stratégie Europe 2020 en faveur d’une croissance «intelligente, durable et inclusive», rappelle de le Département de la Savoie et Alcotra dans un communiqué commun. Il concerne l’emploi, la recherche et l’innovation, l’éducation, l’inclusion sociale et la réduction de la pauvreté, le changement climatique et l’énergie.

ALCOTRA est financé par le Feder, un instrument de mise en oeuvre de la politique de Cohésion de l’UE destiné à financer les programmes pluriannuels de développement régional, issus de la négociation entre la Commission Européenne, les États membres et les Régions.

Plus spécifiquement ALCOTRA fait partie du programme de Coopération territoriale européenne, dit Interreg, qui a pour ambition de favoriser la création d’un marché unique à travers des actions de coopération destinées à réduire l’écart entre les niveaux de développement des différentes régions européennes.

 

 

Le projet Mines de montagne prévoit entre autres, la revalorisation du site du Grand Filon, en Maurienne. Crédit photo : Grand Filon – Numerica Photo club – Archives

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*