Thermocompact améliore sa rentabilité

Thermocompact améliore sa rentabilité
Notez cet article !

Spécialiste du revêtement de surface et des fils à haute technicité, la société annécienne a enregistré un résultat net de 3,9 millions d’euros en 2016.

Thermocompact (Epagny-Metz-Tessy) a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 69,4 millions d’euros (contre 69,6 en 2015). Il est donc resté quasi stable par rapport à l’exercice précédent, indique la société après validation des comptes. La chute des cours du cuivre (-11%) a été partiellement compensée par la remontée de ceux de l’or (+8 %) et de l’argent (+9 %), limitant ainsi l’impact global des cours sur le chiffre d’affaires. A cours équivalents, celui-ci aurait progressé de 0,4%.

Pour sa part, l’activité fils et torons a enregistré une nette progression de sa rentabilité souligne l’entreprise. Le résultat opérationnel courant a progressé de 1 million d’euros (6,3% du chiffre d’affaires contre 5,8% en 2015). Ce secteur a bénéficié d’un mix produit favorable, grâce aux ventes de produit haut de gamme réalisées sur le marché des fils et torons de haute technicité, notamment pour le marché français de l’aéronautique.

L’activité revêtement technologique a également progressé grâce à des prises de part de marché dans les activités connectique et spatiale. Le résultat opérationnel courant est en hausse, à 8,7% du chiffre d’affaires, contre 7,9% en 2015.

Solidité financière

Thermocompact a amélioré sa rentabilité : le résultat net s’établit à 3,9 millions d’euros (5,6% du chiffre d’affaires), contre 3,6 millions pour l’exercice précédent. Le résultat financier est lui proche de zéro, après une diminution de 200 000 euros liée aux impacts de changes et une charge d’impôt de 600 000 euros. Le résultat opérationnel courant s’établit à 5,5 millions d’euros après 3,4 millions de dotations aux amortissements, en augmentation de 200 000 euros par rapport à 2015, et 1 million de charges de recherche et développement. L’entreprise est désormais en situation d’endettement net négatif à hauteur de -1,4 million d’euros.

En termes d’activité, le groupe a mis en œuvre et poursuit sa stratégie de croissance organique sur les marchés «haut de gamme». Son but est de développer les ventes de fil de découpe diamant et d’élargir son offre de revêtements technologiques dans le secteur de l’aéronautique, de l’automobile et du médical.

Nouvelle activité

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’acquisition de la société TSDM, -spécialiste français du revêtement des métaux par nitruration et du traitement thermique sous vide-, réalisée en janvier dernier. Créée en 1983 et implantée dans les Ardennes, TSDM travaille pour le compte de groupes mondiaux : elle applique à l’outillage et aux pièces de ses clients, différents procédés permettant d’améliorer leurs performances mécaniques, leur fiabilité et leur longévité. L’ambition de Thermocompact est donc de poursuivre l’essor de cette nouvelle activité de traitement thermique, avec l’objectif de doubler le chiffre d’affaires du pôle revêtement technologique à horizon de cinq ans.

Pour rappel, Thermocompact est coté au compartiment C d’Euronext Paris. Le groupe est présidé par Gilles Mollard.

 

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

AGENCE ECO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*