Stations de montagne : les vacances d’hiver font boule de neige

Stations de montagne : les vacances d’hiver font boule de neige
Notez cet article !

L’observatoire ANMSM-Atout France nous livre ses chiffres de l’hiver. Les vacanciers sont venus nombreux dans les stations de ski françaises pendant les vacances de février et réservent déjà pour le printemps.

Bonne nouvelle, les stations de sport d’hiver françaises ont affiché quasi complet pendant les vacances de février. Avec en filigrane, un calendrier scolaire plutôt favorable et l’effet report après des fêtes de Noël « plus vertes que blanches » dans les Alpes du Nord. Mais pas seulement. La neige était aussi au rendez-vous. Résultat, la fréquentation dans les stations de ski progresse de 0,7 % par rapport à 2016. Globalement, les taux moyens d’occupation s’élèvent entre 80 % à 100 % selon les stations et les massifs.

Une fréquentation différente selon les massifs

Si l’on raisonne par massif, les stations sud alpines enregistrent la plus forte hausse de nuitées locatives, à savoir + 6 %. De leur côté, les Pyrénées font mieux comparativement à 2016 et les Alpes du Nord affichent des résultats équivalents.

Sur les pistes, et selon les derniers chiffres avancés par Domaines skiables de France (DSF), la hausse de la fréquentation est de 7 %  au regard de février 2016 (cf. panel de 71 exploitants de domaines skiables). Comme attendu, les grands domaines tirent leur épingle du jeu durant les vacances d’hiver, et s’inscrivent dans la moyenne des quatre hivers précédents.

Ski hors piste à Morzine, au coeur des Portes du Soleil. Crédit photo : JB Bieuville – OT Morzine

Le ski plébiscité

Et, sans surprise, le ski reste le sport favori des vacanciers durant cette période. « Ce succès des vacances d’hiver confirme l’engouement profond et renouvelé pour les stations de montagne et la pratique du ski, qui reste selon les résultats de l’enquête ConsoMontagne 2017, l’activité principale pour 72 % de vacanciers lors de leur séjour », confirme satisfait Charles-Ange Ginésy, le président de l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM).

Un printemps « sous le soleil »

Quant aux vacances printemps, les prévisions s’annoncent sous les meilleurs auspices et sont en nette progression par rapport en 2016. Déjà le taux d’occupation enregistré atteint près de 60 % sur les deux premières semaines d’avril. Encore une fois, les stations réputées pour leur grand ski remportent les faveurs des vacanciers (+ 60 %), et de préférence celles situées dans les Alpes du Nord (+ 57 %). Comme précédemment expliqué dans nos pages, l’opération Printemps du ski lancée il y a deux ans par France Montagnes (31 stations et une dizaine d’opérateurs partenaires) participe grandement à la montée en puissance des vacances de printemps. Une période où les températures sont plus douces et propices aux activités en plein air, animations et aussi au bien-être

Et il semblerait, selon l’observatoire ANMSM-Atout France, que les locations effectuées entre particuliers soit une des solutions préconisées par les vacanciers, notamment entre le 1er et le 15 avril avec un taux de remplissage prévisionnel approchant les 37 %.

Une clientèle cosmopolite

Coté clientèle, et sur l’ensemble de la saison d’hiver, les touristes étrangers génèrent 33 % des nuitées réalisées et à venir. Ils étaient 25 % à fréquenter les stations de ski pendant les vacances d’hiver et pourraient atteindre les 43 % pour les vacances de printemps. Largement en tête, les Britanniques représentent entre 31 et 40 % des nuitées étrangères, selon les massifs. Arrivent ensuite les Belges et es Néerlandais, et dans une moindre mesure, les Russes, les Suisses, les Italiens, les Espagnols, les Polonais et les Danois.

*Cette enquête est issue de l’étude des données recueillies par le cabinet G2A consulting.

A Morzine, les enfants se la coulent douce pendant les vacances de printemps. Crédit photo : Valérie Poret – office de tourisme de Morzine

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

AGENCE ECO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*