Sport-Achat : « le business avant tout »

Sport-Achat : « le business avant tout »
4.5 (90%) 2 votes

Le salon des professionnels de la montagne et de l’outdoor, organisé par Sportair à Eurexpo Lyon en septembre dernier, dresse son bilan. 1 640 visiteurs ont fait le déplacement pour découvrir les collections et nouveautés des 360 marques présentes.

Seul salon B2B en France, Sport-Achat a réuni près de 360 marques à Lyon en septembre dernier (et aussi 197 à Nantes… sa version nautique). Durant deux jours, les acheteurs professionnels, détaillants indépendants, chaines spécialisées et clubs sportifs ont découvert les collections printemps-été 2018, rencontré leurs fournisseurs, et aussi passé commande.

Rendez-vous incontournable après Ispo, ils étaient 1 640 à faire le déplacement. Comme attendu, la majorité provient de la région Rhône-Alpes (20 % de Savoie, 19 % de Haute-Savoie, 14 % de l’Isère et 11 % du Rhône), les autres venant des Hautes-Alpes (5 %), de la Drôme (3 %). Parmi les 30 % hors Rhône-Alpes, beaucoup étaient issus de la région parisienne.

Une fréquentation en baisse de 8 %… mais un volume d’affaires constant

Toutefois, cette année, comme pour la précédente édition, la fréquentation est en recul de 8 % si l’on s’en tient stricto sensu aux chiffres qui, aux dires de l’organisation, ne reflètent pas le ressenti des exposants, ni leur business.

« Le volume d’affaires réalisé sur le salon a satisfait une grande majorité des exposants », confie Mathieu Kurtz, qui constate une forte concentration des détaillants outdoor et une resserrement de la distribution. « Les gros faiseurs deviennent plus gros, au détriment des plus petits, de fait plus fragiles. Dans ce contexte, les exposants envoient un bon signal par leur présence. Ils vont toujours à la rencontre des détaillants. Mais l’inverse est moins vrai, et c’est une problématique sur laquelle nous allons travailler de paire avec les marques afin de construire de nouvelles propositions pour attirer les magasins ».

De leur côté, les marques affichent leur satisfaction. À l’instar de Mammut, dont la nouvelle gamme de sacs à dos Climbing urbain a reçu un bon accueil. « L’été 2018 s’annonce bon en prises d’ordres sur le matériel d’escalade et surtout sur la chaussure, le levier de la marque », se réjouit Greg Allali, le directeur de Mammut. Même sentiment pour Ortovox, qui dévoilait sur le salon sa première collection dédiée à l’escalade avec une ligne de sacs à dos et de textile. Pour Vincent Thomas, agent exclusif France de la marque allemande, le succès était au rendez-vous. « Le sac à dos Peak enregistre les meilleures ventes, ce qui prouve aussi que nous sommes capables de vendre de bons produits à de beaux prix dans notre réseau ». Quant à la marque de textile grenobloise ABK, exposant historique sur Sport-Achat (elle vient depuis sa création il y a sept ans), elle reconnait que l’affluence cette année a été plus faible. « Mais le salon reste positif pour nous car nous rencontrons les clients que nous n’avons pas le temps de voir en saison. Autre point non négligeable, nous avons réussi à capter l’attention de nouveaux clients » raconte Julien Chaucheprat, responsable export de la marque, reconnaissable à ses collections colorées et stretch.

Crédit photo : Patricia Rey

Des innovations majeures

Côté innovations, certains fabricants ont fait le buzz. C’est le cas de Tecnica avec sa toute nouvelle chaussure de grande randonnée/ trekking. Forge, c’est son nom, est personnalisable en 20 minutes en magasin. Le concept est révolutionnaire : La semelle interne et la chaussure (au niveau du talon, de la cheville et de l’arche), réalisées à partir de matériaux spécifiques, sont chauffées et thermoformées au pied du client. Sous l’effet conjugué de la chaleur et de l’air, la chaussure se comprime autour du pied, lui conférant une tenue parfaite. Pour Julien Prevot, directeur des ventes de Tecnica group France, « Sport Achat était l’opportunité de remontrer au public français la technologie et de démontrer tout l’intérêt d’avoir un produit spécifique destiné en exclusivité aux magasins physiques spécialisés. Les réactions des détaillants sont très positives ». Signe  l’objectif d’une vingtaine de points de vente est dépassé puisque la chaussure sera présente en février prochain dans 25 magasins (exemples Chamonix, Annecy, Bourg Saint Maurice, Albertville et aussi dans quelques grandes villes comme Grenoble, Marseille, Toulouse…). Merrrell aussi a su séduire les professionnels avec sa chaussure de randonnée “bio-mimétique“ Chameleon, qui s’inspire de l’animal. « Ce salon est incontournable pour Merrell. Nous avons investi dans un stand plus grand pour garder une qualité de travail, car ça bouge beaucoup en raison du monde. C’est aussi l’occasion de voir beaucoup de clients de stations et d’en recroiser d’autres. S’il y a des ajustements à faire, c’est le bon endroit et le bon moment car ils ont une meilleure visibilité sur leurs ventes. Et nous sommes sur des belles perspectives de pré-commandes », se réjouit Mick Midali, responsable des ventes France chez Merrell.

Au-delà, Sport-Achat permet aux professionnels d’avoir une vision macro de l’outdoor au travers de ses marchés : trail running, escalade, rands, alpinisme, lifestyle, sports urbains, vélo… Notamment grâce aux conférences organisées chaque année sur le salon, et dont les thèmes sont en rapport avec les tendances et le marché. Cette année, les cinq inscrites au programme ont affiché complet.

(Lire article paru dans Éco Savoie Mont Blanc, en septembre)

Pour rappel, Sportair est le leader français de l’organisation de rencontres et des rencontres professionnelles du sport avec Sport-Achat, Bikexpo, Asap, Ski test tour et Snow avant-première.

Crédit photo : Sportair

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

AGENCE ECO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*