Comment MND réussit à percer sur le marché Chinois ?

Comment MND réussit à percer sur le marché Chinois ?
Notez cet article !

Le groupe savoyard mise sur une offre complète et innovante ainsi que sur un partenariat industriel pour se développer en Chine. Une stratégie payante : il vient de décrocher un contrat de 110 M€ sur trois ans.

Le contrat que MND, le spécialiste savoyard de l’aménagement de la montagne, vient de décrocher en Chine est colossal. Il s’agit tout simplement de concevoir et réaliser une station clé en main. Implantée sur un site vierge à 130 km au Nord Ouest de Pékin, cette station quatre saisons baptisée Snowland comprendra à terme 55 km de pistes couverte par de la neige de culture, un pôle de loisirs outdoor conséquent et 15 remontées mécaniques. « Dix de ce appareils seront des télésièges et télécabines mettant en œuvre notre nouvelle technologie déjà déployée à La Plagne », précise Xavier Gallot-Lavallée, son président.

110 millions d’euros sur 3 ans

L’opération montera progressivement en puissance. Elle représentera environ 20 millions d’euros sur l’exercice débutant au 31 mars 2017, 40 millions l’année suivante, 50 millions à 3 ans. MND annonce la signature d’un deuxième contrat conclu avec Wanlong. Après la livraison de 120 enneigeurs en 2015, la station a passé commande pour une télécabine débrayable de 8 places, de nouvelle génération.

Une offre globale

Ces récents succès commerciaux s’expliquent par l’offre globale et innovante développée dans le domaine de l’aménagement de la montagne : remontées mécaniques, enneigement, sécurité, loisirs outdoor à sensation. Une solution d’enneigement sur mesure offrant une neige de haute qualité avec de faibles consommations énergétique sera, par exemple, mise en œuvre à Snowland. Et pour la sécurisation, le groupe savoyard dispose de références majeures comme les JO de Sotchi et la coupe du monde de Val d’Isère.

Un partenaire chinois

Doté depuis décembre 2015 d’une filiale de distribution en Chine, MND renforce sa présence en Extrême Orient grâce au partenariat industriel conclu avec le Chinois CCZMM. Née de ce rapprochement, MND ZMD est détenue à 80% par MND, 20% par CCZMM. Elle se chargera d’une partie de la production et de l’assemblage des équipements destinés au marché chinois. CCZMM met à sa disposition ses outils de production, ses technologies industrielles et ses effectifs. MND concède une licence d’exploitation exclusive de ses brevets et marques sur le marché chinois. Mais les composants et sous-ensembles de haute sécurité ou à technologie spécifiques seront produits en Savoie.

Des recrutements en hausse

Basé à Alpespace depuis dix ans, MND a bouclé son dernier exercice sur un chiffre d’affaires de 67,7 millions d’euros avec 335 personnes et va accélérer ses recrutements. Une cinquantaine d’embauche est programmée en Chine pour renforcer les équipes projets, administratif, service après vente…. Sur les sites d’Alpespace et Tours-en-Savoie, une centaine de salariés supplémentaires est prévue. Mais l’outil de production est configuré de telle manière qu’il a la capacité d’absorber les hausses de commandes.

Snowland va être aménagé sur un site totalement vierge, à 130 km de Pékin. Crédit photo : MND.
Crédit photo : MND.

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

AGENCE ECO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*