MIFA 2017 : un très grand cru

Avec 3000  accrédités et 1400 sociétés présentes dont 660 exposants, le Marché international du film d’animation a enregistré une fréquentation record.

« Le MIFA 2017 est le meilleur depuis qu’il existe, c’est-à-dire depuis 1985 »  s’est réjoui Mickaël Marin, délégué général de Citia en charge du Marché international du film d’animation. L’édition, qui s’est achevée le 16 juin est une version allongée d’une journée et qui a gagné en surface, avec 1000  mètres carrés supplémentaires consacrés au salon.

6000 mètres carrés d’exposition

C’est l’Impérial d’Annecy qui a concentré nombre de professionnels durant quatre jours dans ses salles et dans son parc : sous un chapiteau agrandi d’un étage pour la première fois, 660 exposants ont présenté leurs dernières productions. Au total, 1400  sociétés ont fait le déplacement à Annecy, soit 200 entreprises de plus qu’en 2016. Quelques 430  acheteurs, distributeurs, investisseurs  (soit + 16%  par rapport à l’an dernier) sont venus rencontrer les réalisateurs et les différents corps de métiers du secteur de l’image animée. Pas moins de 74 pays – contre 68 en 2016- étaient représentés sur une surface globale de plus de 6000 mètres carrés.

La Chine invité d’honneur avait envoyé sur place une délégation de 130 personnes. Quelques pays dont Israël, l’Ukraine, la Grèce, les Philippines ou le Kososo, ont participé pour la première fois.

Nouveau cap, nouvelle dimension

« Nous avons le sentiment d’avoir franchi un véritable cap cette année, en réussissant à donner au Mifa une nouvelle dimension. Nouvelle dimension par la surface avec plus de 1 000 m² supplémentaires et une nouvelle structure d’accueil des exposants, mais aussi par le nombre d’accrédités et la multiplication des échanges organisés sur les quatre  jours que compte désormais le Marché » a expliqué Mickaël Marin.

Quant au MIFA Campus, qui s’est tenu pour la première fois, il a réussi son pari sur une journée consacrée aux étudiants et aux jeunes talents. Il a ainsi réuni 1300 participants avec une affluence record à certaines conférences.

« Tous les indicateurs semblent nous prouver que nous avons réussi à relever ce défi que nous nous étions lancés il y a un an.  J’avoue être très fier que nous soyons parvenus à préserver, dans le même temps, la qualité de l’accueil, qui est aussi notre marque de fabrique. »

Pour autant, le délégué général du MIFA  met également en avant la nécessité de travailler encore sur les infrastructures et tout ce qu’il  faut autour comme le logement, les transports, même si cette année encore, beaucoup de « deals » ont pu être assurés avec succès.

« Nous avons  fait un pari sur cette édition rallongée d’une journée et avec une surface  plus importante. C’est financièrement réussi » a complété Patrick Eveno, directeur de Citia, ajoutant que le Festival, qui s’achèvera samedi soir « fait un carton ». L’ambiance dans les salles y est comme toujours extraordinaire. « Les réalisateurs hallucinent ! ». Quant au Midnights Spéciales – les séances après 23 heures- elles ont, elles aussi, connu une très grosse affluence.

« A force d’augmenter le nombre d’accrédités, il faudra remédier au problème des salles. Le Marché sous un chapiteau, coûte une fortune et n’est pas au standard auquel sont habitués nos visiteurs internationaux » a-t-il complété.

Développement international

Annecy a pris une dimension internationale avec un événement qui s’exportera en 2019 à Séoul, en Corée du Sud. D’ici là, sa bannière flottera outre-Atlantique: un accord a en effet été signé ente Gkids, producteur et distributeur d’animation pour audiences adultes et familles, le Festival international du film d’animation d’Annecy, le MIFA  et le magazine Variety, pour le lancement d’ « Animation is film ». Ce festival d’animation se tiendra à Los Angeles, du 20 au 22 octobre à Hollywood. Il permettra la présentation de vingt programmes (longs métrages en compétition, projections spéciales, rétrospectives et programmes de courts métrages) Objectif : combler une lacune sur le marché américain en créant un festival de classe mondiale à l’image d’événements existants en Europe et en Asie.

« Ce nouvel événement est une merveilleuse occasion de faire rayonner l’animation et toute sa diversité au cœur d’Hollywood, et c’est une étape très importante dans notre stratégie d’expansion à l’étranger. Après Annecy Goes to Cannes et la création de The Annecy Asia International Animated Film Festival à Séoul, ce festival est une autre occasion de promouvoir des films et des artistes du monde entier auprès d’un public toujours plus vaste » a encore  estimé le directeur de CITIA.

Enfin le MIFA  a permis d’aborder, au cours d’une table-ronde qui a fait salle comble, la problématique du financement des entreprises et des projets audiovisuels. Des experts dans ce domaine tels que Didier Duverger de Natixis Coficiné , mais aussi des banquiers proches du terrain, comme la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes,  partenaires de Citia depuis un an, ont tout à tour présenté les outils à disposition d’un secteur en plein essor.

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*