L’Opac de la Savoie guette les opportunités foncières

L’Opac de la Savoie guette les opportunités foncières
Notez cet article !

Le bailleur social qui a livré 1400 logements au cours des trois dernières années maintient un rythme soutenu de production.

Créé en 1951 par le Département pour répondre à la demande de logements sociaux sur le territoire, l’Opac de la Savoie dispose actuellement d’un patrimoine locatif de plus de 17 000 logements. Réparti  sur plus de 200 communes, celui-ci comprend 3 350 appartements spécifiques (personnes âgées, saisonniers, handicapés psychiques ou moteurs). Depuis 2011-2012, la production reste soutenue et a permis de livrer 1400 logements au cours des trois dernières années.

30% d’achat à la promotion privée

Pour garder le rythme dans un contexte où le foncier se fait de plus en plus rare, l’office achète à des promoteurs privés des logements situés dans des programmes traditionnels. Ces achats qui participent à la mixité des opérations représentent environ 30% de ses nouveaux logements alors que la moyenne régionale tend plutôt vers les 50%.

Un rôle d’aménageur

L’Opac de la Savoie se montre par ailleurs de plus en plus proactif pour trouver le foncier dont il a besoin pour construire et va rechercher des zones à aménager « Ce rôle d’aménageur nous permet de faire du locatif social, de l’accession aidée et de revendre, le cas échéant, des m² à construire à des promoteurs privés pour de l’accession classique ce qui nous permet d’équilibrer les coûts d’opération », précise Charles Vinit, son directeur général. Comme pour les achats d’appartement, ce type d’opération participe aussi à la mixité recherchée par les collectivités.

Un renforcement de l’offre sur Chambéry-Aix

Parmi les opérations les plus significatives, l’éco-quartier du Maupas à Cognin qui s’étend sur 6,3 hectares. Le programme d’aménagement a représenté un coût de 5,2 millions d’euros et a permis la réalisation de 240 logements. Dans le secteur des Monts à Bassens, les 6,5 hectares aménagés (6,3 millions d’euros d’investissement) permettent de développer un nouveau quartier d’habitat de 264 logements. A La Biolle encore, l’aménagement d’une réserve foncière de 2 hectares (2 millions d’euros d’investissement) a conduit à la réalisation de 54 logements et 10 lots à bâtir. D’autres projets sont dans les cartons sur le bassin de Chambéry/Aix-les-Bains où se concentrent les demandes de logements sociaux . Les bailleurs sociaux enregistrent en Savoie 10 000 demandes de logements dont 6000 pour l’office départemental.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

ARTICLES LES + LUS :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*