Le chômage reflue

Après les chiffres catastrophiques du mois d’août, le chômage semble enfin marquer le pas, constate Pôle Emploi. Il faut même remonter jusqu’en 1996 pour retrouver un mouvement aussi fort.


«Il s’agit du troisième trimestre consécutif de baisse, ce qui n’avait pas été constaté depuis début 2008», a commenté Myriam El Khomri, ministre du Travail.

Le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 3 490 500 fin septembre, en France métropolitaine. Ce nombre diminue sur trois mois de 1 % (soit – 35 200 personnes) ; il recule de 1,9 % sur un mois (– 66 300 personnes) et de 1,7 % sur un an (– 59 500 personnes). Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories B et C, qui exercent des petits boulots, a en revanche continué de progresser en septembre: de 28.300 personnes (en France métropolitaine) en un mois.

En Auvergne Rhône-Alpes, le nombre de chômeurs en catégorie A recule de 0,9 % sur trois mois, de – 2,5 % sur un mois, et de – 1,8 % sur un an. Toutes catégories, leur nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, recule de 0,9 % sur un mois et progresse de 1,1% sur un an.

Pays de Savoie aussi

Le phénomène constaté est le même en Pays de Savoie : en Haute-Savoie, le nombre de chômeurs en catégorie A s’établit à 37 120. Un nombre en baisse de 2,2 % sur un mois et de 2 % sur un an. Toutes catégories confondues (A,B,C), leur nombre s’élève à 56 770, à fin septembre. Il augmente de 0,8 % sur trois mois (+ 440 personnes), diminue de 1,3 % sur un mois et progresse de 0,8% sur un an.

En Savoie, le nombre de chômeurs de catégorie A s’établit à 20 280. Il augmente de 0,7 % su trois mois (soit +140 personnes), diminue de 2,6 % sur un mois et est stable sur un an. Les demandeurs d’emploi toutes catégories sont 32 460 à fin septembre. Ce chiffre baisse de 1,8 % sur un mois et progresse de 2,1% sur un an.

Différents facteurs expliquent ce rebond, en particulier, un effet de balancier après le séisme entraîné par les chiffres d’août. En outre, et surtout, les créations d’emploi sont reparties à la hausse : 143 300 emplois ont vu le jour dans le secteur privé, selon les derniers chiffres de l’Insee. Quant au plan 500 000 formations pour les chômeurs, il a eu peu d’influence en septembre, les entrées en sessions étant compensées par les sorties.

 

 

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*