Hôtellerie : fréquentation record des étrangers en Auvergne-Rhône-Alpes

Hôtellerie : fréquentation record des étrangers en Auvergne-Rhône-Alpes
Notez cet article !

La région, parmi les plus dynamiques de France, affiche une hausse de 7 % de nuitées étrangères dans l’hôtellerie. Soit au total 6,1 millions de nuitées.

Contre toute attente, les événements tragiques qui ont émaillé l’année 2016 n’ont pas eu raison de la fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes. En effet, la région affiche une hausse de 7 % des nuitées étrangères dans l’hôtellerie, quand l’Hexagone chute en moyenne de 6 %. Soit 6,1 millions de nuitées étrangères, ce qui représente 26 % de la fréquentation globale, indique dans une publication le Comité régional du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes. Toutes clientèles confondues et comme traditionnellement, les touristes britanniques prennent la première place. Arrivent ensuite, et dans l’ordre, les touristes en provenance du Proche-Orient, de Belgique et de Chine.

+ 7 % en Auvergne-Rhône-Alpes

Avec une progression de 7 % en 2016, Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des régions françaises le plus dynamiques. Cette hausse se traduit par 386 000 nuitées étrangères supplémentaires et permet à la région de passer la barre des 6 millions de nuitées. Ces cinq dernières années, le territoire a gagné 1 million de nuitées étrangères, soit un bond de 26 % (il est seulement de + 4,5 % en France). Au total, le nombre de nuitées (françaises et étrangères confondues) s’est élevé à 23,7 millions, en augmentation de 4,5 %. Même si, bien entendu, ces chiffres sont à replacer dans un contexte dramatique lié aux attentats de Paris et Nice qui ont durement impacté trois régions, que sont Ile-de-France (- 11 %), Centre-Val de Loire (- 13 %) et PACA (- 6 %).

Si l’on analyse la fréquentation étrangère par région, Auvergne-Rhône-Alpes se classe 3e, derrière l’Ile-de-France et PACA. Certains pays étrangers sont plus dynamiques que d’autres et enregistrent de fortes croissances. Exemples, le Royaume-Uni en hausse de 6 % en dépit du Brexit qui a eu une incidence défavorable sur la livre, mais aussi la Belgique à hauteur de 20 %, le Proche et le Moyen-Orient (+ 27 %) et la Chine (+ 7 %). À l’inverse, et sans surprise, les Russes ont été beaucoup moins nombreux (- 14 %), pénalisés par la dévaluation du rouble, tout comme les Japonais (- 32 %) impactés par les attentats et les Australiens (- 6 %) au demeurant peu présents dans l’Hexagone.

Très présente en Auvergne-Rhône-Alpes, la clientèle anglaise a totalisé 1,5 million de nuitées en 2016. Elle arrive largement en tête devant les Belges (environ 700 000 nuitées) et les Suisses (plus de 580 000 nuitées).

Les 3 étoiles ont la cote, les hôtels de luxe aussi

Si l’on raisonne par catégorie d’hôtels, les 3 étoiles remportent les faveurs des clientèles étrangères, totalisant 40 % des nuitées. Les 4 et 5 étoiles se placent en 2e position avec 29 %, plébiscités par les clientèles long-courrier qui sont venus plus massivement que les années précédentes (+ 11 % en 2016).

Une bonne nouvelle quand on sait que les clientèles étrangères séjournent plus longtemps dans les hôtels que les Français, et surtout qu’ils consomment et dépensent davantage.

Les Chinois, toujours plus nombreux

Toujours selon le CRT Auvergne-Rhône-Alpes, la fréquentation des touristes chinois a plus que doublé en l’espace de six ans, affichant une croissance annuelle moyenne de 21 %. Elle est la 11e clientèle étrangère en France, avec 114 000 nuitées enregistrées dans les hôtels (contre 49 000 en 2011). Si cette clientèle visite la France toute l’année, elle vient plus volontiers l’été (62 %), de mai à septembre. Parmi les spots le plus fréquentés : Lyon mais aussi et surtout la Haute-Savoie, avec une nette préférence pour les rives du lac d’Annecy, Chamonix Mont Blanc et Évian. Toutefois depuis quelques années, les packages “vacances à la neige“ se multiplient dans les stations de Chamonix, Megève, Val Thorens et Courchevel où ils viennent toujours plus nombreux. Avec au programme, les sites naturels comme la découverte du mont Blanc (et l’Aiguille du Midi) – un véritable engouement qui fait recette – , les visites guidées, les étapes gastronomiques et oenotouristiques et les visites du patrimoine. Et bien sûr le shopping, dont ils sont très friands. Si globalement les Chinois voyagent plutôt en groupe, une autre clientèle émerge : les “Millenials“, de jeunes chinois diplômés, parlant très bien l’anglais, et  plus indépendants qui préfèrent découvrir seuls le pays plutôt que de faire appel à des agences de voyage.

Importante délégation chinoise, conduite par Mme Liu Yandong, la vice-premier ministre de la République populaire de Chine, en visite à Chamonix en vue de la préparation des JO d’hiver de Pékin 2022. Crédit photo : mairie de Chamonix

Proactif, le Comité régional du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes organise de nombreuses actions de promotion sur le territoire, en partenariat avec les professionnels du tourisme.

(Sources Atout France /Insee – Traitement informations Observatoire tourisme Auvergne-Rhône-Alpes)

Des touristes chinois en visite au Palais du Facteur Cheval à Hauterives dans la Drôme. Crédit photo : CRT Auvergne-Rhône-Alpes

 

PUBLICITÉ

INSCRIPTION NEWSLETTER

AGENCE ECO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*