Grand Ski reconduit à Chambéry pour trois ans

Grand Ski reconduit à Chambéry pour trois ans
4.5 (90%) 2 votes

Atout France a retenu la candidature de Chambéry pour accueillir Grand Ski trois années supplémentaires. Il est le plus important salon professionnel consacré au tourisme dans la montagne française.

La candidature de Chambéry/Grand Chambéry Alpes Tourisme a une nouvelle fois porté ses fruits… pour la 3e fois consécutive. La capitale savoyarde organisera Grand Ski pour trois ans encore, jusqu’en 2021. Ainsi en a décidé Atout France, à l’origine de ce salon qui réunit, chaque année, depuis 27 ans tous les professionnels du tourisme et de la montagne.

« Chambéry a été retenue car elle a su défendre et présenter des arguments d’investissements pour l’avenir, et pour mieux nous accueillir l’an prochain », a annoncé Christian Mantéi, directeur général d’Atout France, mardi 23 janvier. Et ce, peu après l’inauguration de Grand Ski, en présence de nombreux élus qui avaient fait tout spécialement le déplacement. Preuve, s’il en fallait, que la montagne compte dans le paysage touristique français.

Discours aux médias en présence (de gauche à droite) de Christian Mantéi, directeur général d’Atout France ; Xavier Dullin, vice-président en charge de la montagne en Région Aura ; Michel Dantin, maire de Chambéry ; Gilles Chabert, président de la commission montagne Région Aura ; Jean-Luc Boch, président de France Montagnes et administrateur de l’ANMSM.

Une candidature « à trois »

La qualité du dossier, le savoir-faire de l’association SavoiExpo (organisateur de la manifestation depuis six ans) et la capacité d’accueil ont fait la différence, contre Grenoble notamment. Mais pas seulement. La maîtrise des coûts et l’important programme d’investissements annoncé ont largement pesé dans la balance. Pour le maire de Chambéry Michel Dantin, ravi d’être « l’heureux élu »,

« cette candidature est une candidature de partenariat… Comme je les aime. Partenariat tout d’abord, avec celui qui depuis vendredi est l’exploitant unique du site, à savoir SavoiExpo (NDLR: en groupement avec S-Pass), lequel s’est engagé à réaliser des investissements significatifs dès cette année, qui permettront à Grand Ski d’être accueilli l’an prochain dans une nouvelle ambiance… un élément important de notre dossier de candidature, vous l’avez bien compris ».

Pour rappel, SavoiExpo et S-Pass prévoient d’injecter 13 M€ en cinq ans dans le réaménagement, la création de nouveaux espaces et la rénovation de l’ensemble des installations (parc des expositions et le Phare)

Ce partenariat, qui dépasse les frontières de la seule ville de Chambéry, englobe aussi le Conseil départemental de la Savoie et les deux communautés, celle d’Albertville-Ugine mais aussi le Grand Annecy. « C’est une candidature à trois que nous avons présenté cette année, avec la volonté de porter l’ensemble du dynamisme des Pays de Savoie », a réaffirmé l’édile. Et Michel Dantin de terminer : « Il est extrêmement important de postuler à des candidatures comme celle d’Atout France et de les remporter car nous avons la  certitude que c’est par l’économie que se fait le développement d’un territoire et pas simplement par des politiques ».

Rendez-Vous est pris pour la 29e édition qui se tiendra les 22 et 23 janvier 2019.

Inauguration et coupé de ruban sur le salon Grand Ski, le mardi 23 janvier, en présence des élus. © Patricia Rey / Eco Savoie Mont Blanc
Les rendez-vous d’affaires s’enchainent sur le salon © Patricia Rey / Eco Savoie Mont Blanc

Grand Ski 2018 en chiffres

1 100 professionnels. Cette année, Grand Ski a accueilli, les 23 et 24 janvier, plus de 1 100 professionnels du tourisme. Et l’heure est au business avec 10 697 rendez-vous préprogrammés (+ 6 % par rapport à l’an dernier), selon les derniers chiffres de l’organisation. Sur place, 242 grands domaines et stations familiales, hébergeurs, transporteurs et prestataires présentent une offre très large et qualitative de la montagne française pour répondre aux attentes des 480 tour-opérateurs internationaux venus de 57 pays.

57 pays. Les prescripteurs en provenance d’Europe sont les plus nombreux. Ils représentent 75 % (364 au total) des tour-opérateurs avec une majorité de Britanniques (80 TO contre 73 en 2017), de Russes/Ukrainiens (60) et de Néerlandais (31).  Dans le détail, 9 % viennent du Proche et Moyen Orient, 8 % des Amériques et autant d’Asie, du Pacifique et d’Afrique du Sud. À noter la part croissante des TO en provenance des pays émergents.

20 stations. Ce workshop est aussi l’occasion pour ces professionnels d’expérimenter ce qui fut longtemps le « premier domaine skiable au monde« , la France (supplanté ces deux dernières années par les États-Unis et l’Autriche). En effet, 20 stations ont accueilli, quelques jours avant le salon, 213 voyagistes pour leur faire découvrir leur potentiel touristique. Sur ces 20 stations, 19 étaient situées en Savoie Mont Blanc (l’Alpe d’Huez, en Isère, étant la 20e), reflétant la diversité du territoire, tant au niveau des massifs que de la typologie des stations (Avoriaz, Courchevel, les Gets,  Megève, Saint-François-Longchamps, Tignes…). Un territoire de Savoie Mont Blanc qualifié de « 1ere destination ski en France, avec 122 stations », a souligné Vincent Rolland, vice-président de Savoie Mont Blanc Tourisme et député de Savoie.

 

Ambiance business sur le stand de Courchevel à Grand Ski © Patricia Rey / Eco Savoie Mont Blanc

 

Le bilan de l’édition 2017 présenté par Atout France :

 

Le marché mondial du ski, tel qu’évoqué sur Grand Ski 2017 (vidéo produite par Atout France) :

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

ARTICLES LES + LUS :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*