Enedis déploie beaucoup d’énergie pour Linky

crédit photo : Damien Meyer/AFP
Enedis déploie beaucoup d’énergie pour Linky
4.3 (85%) 4 votes

Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité reconnaît des interférences en communication. mais, insiste-t-il, hors du compteur communicant, il n’y a pas d’alternatif…

 


Cet article est paru dans Eco Savoie Mont-Blanc du 30 mars 2018. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI 


«C’est vrai, nous avons été dépassés par la polémique. Nous n’avons jamais pensé que cela prendrait une telle ampleur », reconnaît Gladys Larose, responsable nationale du déploiement des compteurs communicants d’électricité (Linky) chez Enedis. Pour ce déplacement spécial à Annecy (c’était le 20 mars), afin de s’adresser aux médias, trois hauts cadres régionaux, dont Benoît Kirba, directeur territorial Pays de Savoie et Pays de Gex, sont à ses côtés. Linky provoquerait-il des surtensions localement?

Pourtant non : sourires, pédagogie argumentaire et chiffres rassurants sont transmis sans interférences. Les impacts des ondes émises lors de la transmission d’information du compteur vers le système central ? Toutes les études sont unanimes pour dire qu’ils sont minimes. Les données transmises? «Nous enregistrons la consommation globale d’un foyer une fois par jour : non, on ne peut pas voir si tel appareil fonctionne ou non à telle heure! », martèlent les responsables d’Enedis.

Seulement trois communes contre

Donc tout va bien? Mais oui! Seules une commune en Haute-Savoie (Anthy-sur- Léman) et deux en Savoie (Champagny- la-Vanoise et Attignat-Oncin) ont maintenu leur délibération anti-Linky. Et le taux de refus d’installation chez les particuliers concernés est «extrêmement bas» selon Enedis (moins de 1%). Depuis le début du déploiement en Pays de Savoie, en juin 2017, 105000 Linky ont été installés (65000 en Haute-Savoie, 40000 en Savoie) et l’objectif est d’en avoir posé 730000 d’ici 2021.

Une opération qui génère actuellement une centaine d’emplois dans le “74” et une soixantaine dans le “73” chez les sous- traitants d’Enedis. Et qui est réalisée «en tache de léopard», sans lien avec la densité urbaine. Dans certaines communes, il est déjà très avancé (dans les 90% à Cran-Gevrier ou Seynod), ailleurs il ne commencera qu’en 2021. Si au niveau national l’investissement total pour Linky est de l’ordre de 5,4 milliards d’euros, cela se traduit dans la région Alpes (Isère et Pays de Savoie) par 15 millions d’investissement en 2017 et 30 millions en 2018.


Mais alors, si tout va si bien, pourquoi Enedis dépense-t-elle tant d’énergie en communication (médias, élus, grand public) ? Peut-être en raison de la mobilisation de l’association Que Choisir qui, après la publication en octobre d’un dossier à charge sur les aspects financiers et les “ratés” de l’installation, vient de lancer une pétition, activement relayée localement. Ou alors à cause du rapport de la Cour des comptes de février 2018 qui, tout en légitimant Linky dans les grandes lignes, déplore «un dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis ».

À moins que cela ne soit parce qu’il n’y a pas eu de véritable débat public en amont sur les tenants, les aboutissants et les possibles alternatives au compteur communicant. Et que, malgré cela, il est légalement impossible de s’opposer à son installation. De quoi entretenir des «peurs irrationnelles», comme les qualifie Enedis, et favoriser une polémique qui finit par vous dépasser.

À quoi sert et que permet le compteur communicant ?

Permettre aux foyers de mieux maîtriser leur consommation, leur offrir plus de services à distance, mieux détecter voire anticiper les pannes, permettre aux distributeurs de calibrer des offres sur-mesure… voilà à quoi sert Linky, explique Enedis. La Cour des comptes comme Que Choisir sont très sceptiques sur l’aspect maîtrise de la demande, qui est pourtant l’élément déclencheur du déploiement des nouveaux compteurs. Quant aux offres sur-mesure, rien ne dit qu’elles avantageront autant le client que le fournisseur…
Techniquement parlant, Linky peut transmettre des données en continu ou presque. D’ailleurs, Direct Énergie vient d’être rappelé à l’ordre par la Cnil pour avoir déjà exploité des données de consommation fines (toutes les demi-heures), sans autorisation explicite de ses clients. Linky permet aussi “l’effacement”, c’est-à-dire la limitation d’alimentation lors des pics de consommation. Une technique qui ne concerne, pour l’heure,pas les particuliers ; mais qui est déjà en vogue chez les entreprises volontaires.


Par Éric Renevier


 


Cet article est paru dans Eco Savoie Mont-Blanc du 30 mars 2018. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI 


A lire aussi, à propos d’Enedis :

Enedis investit 800 M€ en Auvergne Rhône-Alpes

La région stabilise sa consommation d’électricité en 2016

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

ARTICLES LES + LUS :

1 Commentaire

  1. J’ai refusé linky il y a plus d’un an. je suis EHS . Mais le cpl rentre partout même si on a gardé un vieux compteur. Je pensais être tranquille. En quelques heures j’ai du me rendre à l’évidence . Soit je quittais ma maison immédiatement pour éviter un malaise grave soit je coupais les fusibles au tableau électrique. J’ai choisi la 2è solution.J’ai vécu 11 mois à la bougie et à la lampe de poche. J’ai juste eu la chance de pouvoir garder la chaudière dans le garage et avoir du chauffage.Etant plutôt cartésienne, j’ai tenté plusieurs fois de rallumer les fusibles mais c’était insupportable. Depuis j’ai un filtre à mes frais. Et je peux avoir de la lumière. Je ne supporte ^plus de rester sous les ampoules bases conso ou les néons. Je ne tiens pas logtemps avec du wifi. Je ne peux plus rendre visite à mes parents à 300 Km . Il y a linky dans leur immeuble.Pour les grincheux , je précise que je n’ai plus de wifi ni dect depuis plus de 2 ans. je n’ai pas de smartphone . Juste un ordi sur batterie, une box fibre et un câble blindé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*