Botanic se renforce dans le végétal et le digital

Botanic se renforce dans le végétal et le digital
4.5 (90%) 4 votes

En rachetant la société familiale Fleurs et Plantes du Lac (Epagny), le groupe d’Archamps s’ancre dans un nouveau métier tout en s’offrant un fleuron du marché annécien. Mais le montant de la transaction n’est pas communiqué.

Le groupe Botanic, sous la houlette de Luc Blanchet, son président, vient de s’offrir un fleuron annécien de l’aménagement et de la décoration des jardins. La société Fleurs et Plantes du Lac, jusque là dirigée par Jean-Christophe Armataffet, fils du fondateur Georges Armataffet, – qui l’a créée en 1996 – a été officiellement cédée, le 2 février dernier. Un ancrage local renforcé pour le groupe d’Archamps qui prend pied plus solidement encore sur le territoire du Grand Annecy où il compte déjà plusieurs magasins.  L’opération n’a cependant pas été commentée par la famille cédante.

Histoire de familles

Crédit photo : Botanic

De son côté, Fleurs et Plantes du Lac, qui exploite une seule surface de vente de 9453 mètres carrés, employant 46 salariés et réalisant un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros, opère une transmission vers les familles fondatrices (Blanchet, Verdonnet et Bouchet) de Botanic Serres du Salève,  la holding du groupe éponyme. L’opération, dont le montant n’est pas communiqué, intervient dans un marché en reprise (+2 % en 2017), dans tout le pays.

Pérenniser un savoir-faire et une expertise

« En entrant dans ce nouveau métier, notre intention est de pérenniser un savoir-faire que nous n’avions pas, une véritable expertise végétale, et de développer le secteur de la décoration« ,explique Luc Blanchet. Le groupe Botanic, qui exploite 65 magasins en France, a annoncé en juin dernier un vaste plan d’investissement de 20 millions d’euros.

Cap à l’ouest et vers le digital

Avec plusieurs objectifs: mettre le cap à l’ouest de la France en renforçant le réseau, développer le nouveau concept de magasin partout en France et investir plus massivement dans le digital et le web marketing. Avec, entre autres outils pour cultiver sa différence, une appli client et une appli vendeur et la refonte du site internet. Celle-ci est confiée à un prestataire extérieur de renom, La Haute Société (LHS), basée à Grenoble.

Crédit photo: Botanic

Croissance sous de bons auspices

Quant aux perspectives, elles s’annoncent sous de bons auspices: sur un marché qui reprend des couleurs, Botanic table sur une croissance de 5% des ventes d’ici à juin 2018, (date de clôture de son exercice).  Pour rappel, le groupe familial a engrangé un chiffre d’affaires de 364 millions d’euros (+4,8 %)a en 2016/2017, réalisé dans 65 magasins en France,  avec un effectif de 2000 salariés. Pour faire éclore cette stratégie, il entend lancer de nouveaux recrutements, avec une centaine d’emplois créés, afin de développer notamment les marchés « bio », en plein essor.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*