Aventics cédée à un groupe américain

Aventics cédée à un groupe américain
Notez cet article !

Le groupe Aventics va bientôt être vendu à l’américain Emerson. Le site de Bonneville est une nouvelle fois concerné par ce changement de propriétaire.

Aventics devrait changer de mains dans le courant du troisième trimestre 2018. Un accord d’intention d’achat vient en effet d’être signé par le groupe américain Emerson, société de technologie et d’ingénierie globale cotée à la Bourse de New York. La société d’investissement germano-scandinave Triton, qui était jusque-là propriétaire d’Aventics, donne ainsi un nouvel exemple de sa stratégie : racheter des sociétés, les développer puis les revendre au bout de cinq à sept ans. Elle avait acquis Bosch Rextroth pneumatics (6 sites dans le monde dont celui de Bonneville) à l’automne 2013 avant de lui donner un nouveau nom – Aventics – le 1er avril 2014.

Un exemple de pièce produite par le site bonnevillois d’Aventics. Crédit : DR.

Pour Emerson, qui réalise un chiffre d’affaires de 15,3 milliards de dollars, l’intégration d’Aventics permettra de proposer une offre plus élargie dans les domaines des techniques d’automatisation et de l’industrie du futur. Emerson fournit des solutions innovantes dans les secteurs industriel, commercial et résidentiel. « Nos solutions d’automatisation permettent aux fabricants de processus hybrides et discrets de maximiser leur production, de protéger leur personnel et l’environnement tout en optimisant les coûts énergétiques et d’opération », détaille un communiqué de presse. Ce dernier, diffusé par Aventics, stipule également que « les positionnements stratégiques d’Aventics et Emerson sont extrêmement complémentaires, tant sur le plan géographique que sur le plan technologique ». Aventics compte en effet parmi les fabricants leaders en composants et systèmes pneumatiques. Il propose ses produits et prestations pour l’automation industrielle, pour les technologies de l’agroalimentaire, du conditionnement, et des secteurs médical et énergétique. Il compte 2 200 employés sur ses sites basés en Allemagne, en France, en Hongrie, aux Etats-Unis et en Chine et vend dans plus de 100 pays.

 

Créée en 1961 sous le nom de CPOAC, l’usine de Bonneville a été rachetée par Bosch en 1984, est devenue Bosch Rexroth Fluidtech en 2003, et Aventics en 2014. Crédit : DR

« Avec cette intégration, peut-on lire dans le communiqué, il n’est envisagé aucun changement majeur dans les activités d’Aventics en général et à Bonneville en particulier, en termes de management et d’emploi. » Aventics SAS (Bonneville) a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros (70 millions en 2013) avec 250 salariés (370 en 2013).

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

PUBLICITÉ

ARTICLES LES + LUS :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.