Actini déploie son activité

Implantée près d’Evian, à Maxilly-sur-Léman, la PME a lancé avec succès une gamme low cost. Elle prévoit un agrandissement dans les deux ans.

Actini a terminé l’exercice 2016 sur des ventes en forte croissance à 20 M€ (contre 14 M€ un an plus tôt). Active sur deux marchés au niveau mondial, la conception et la fabrication de lignes de transformation d’ovoproduits, et le développement de machines destinées au traitement des effluents pharmaceutiques, l’entreprise a su devenir dans ces deux domaines, une référence mondiale.

Par ailleurs, elle a depuis deux ans, redéployé sa famille de produits en lançant notamment une gamme low cost qui lui a permis de bien se positionner sur des marchés «où le prix est le premier facteur de décision à l’exemple du marché américain», explique Frédéric de Stoutz, son président. Elle a également développé une ligne de machines pour les laboratoires et les sociétés de biotechnologies : elle a ainsi commercialisé  l’an dernier quelque 30 éviers de décontamination et table sur 200 unités vendues en 2020.

Présente aux Etats-Unis depuis 2009, Actini y a créé une joint-venture avec ABC à Bradford, en Pennsylvanie. Elle vient d’ouvrir des bureaux à Pittsburg où elle emploie 4 personnes et prévoit 2 embauches cette année. La société compte aussi une filiale de trading à Shanghai. En Asie, où elle conduit plusieurs projets, l’entreprise vient de signer un contrat en Malaisie, ainsi qu’une première commande au Japon. Un marché porteur.

Pour faire face à sa croissance, Actini, qui compte un effectif de 85 collaborateurs – dont 70 en Haute-Savoie-, a procédé à 20 nouvelles embauches en 2016. D’ici 2018, elle devrait réaliser un agrandissement de son outil de production de 1000 m2, principalement destiné à la construction de machines en série, démarrée depuis deux ans.

Par ailleurs, l’entreprise a mis en place un programme de lean management qui s’est traduit par des gains en temps de production et en qualité à hauteur de 30 %, et lui a permis d’améliorer nettement sa rentabilité. Elle vise aussi une large réduction des coûts.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*